Accueil » Notre groupe » Actualités » Onet limite sa production de déchets plastiques et son impact écologique

Onet limite sa production de déchets plastiques et son impact écologique

mercredi 11 mars 2020
- Onet
Onet limite sa production de déchets plastiques et son impact écologique

Engagé depuis plusieurs années dans une démarche de développement responsable, Onet a lancé sa politique de RSE, " Un présent pour le futur ", en 2002. 

Une politique transverse à l’ensemble de ses métiers, afin de relever les défis environnementaux, économiques, sociaux et sociétaux. Un effort constant de sensibilisation et de pédagogie auprès de ses collaborateurs et clients est mis en œuvre, pour l’adoption de ces nouvelles pratiques.

Conscient de l’impact croissant du plastique sur la qualité des écosystèmes (8,3 millions tonnes de plastique générées au niveau mondial en 75 ans), Onet a décidé de mettre en place des actions concrètes sur son cœur de métier.

 

Onet intègre depuis 2017 l'économie circulaire dans sa stratégie

L’économie circulaire est mise en place par le biais de projets pilotés au niveau national.

Les méthodes et procédures à destination des clients et des collaborateurs sont modifiées en ce sens  afin de réduire les ressources utilisées tout en maintenant une qualité équivalente.

Les processus sont revus dans une logique d’économie circulaire. Onet a également signé en 2018 un partenariat avec l’Institut de l’Economie Circulaire de façon à ancrer encore davantage la démarche.

 

 

Réutiliser avant de recycler, ou comment optimiser son process pour une économie de ressources : la solution Biogistic

Biogistic, une solution globale de propreté responsable alliant performance technique et environnementale

Onet a modifié en 2017 la logistique de son cœur d’activité en mettant en œuvre une solution : Biogistic, basée sur un principe simple de réutilisation des bouteilles vides au lieu de les jeter.

Ce changement a permis au groupe de réduire de 1/3 ses consommations plastiques sur les prestations de propreté classique. Le recyclage du plastique c’est bien, réutiliser le plastique c’est mieux. En effet, le recyclage a pour vocation de poursuivre et de maintenir la production de plastique. La réutilisation permet donc de ralentir sa production.

 

L’organisation logistique de la prestation de nettoyage a été entièrement revue, de l’achat des produits à leur utilisation. Une solution technique de dilution maîtrisée y a été associée – Dilumob -et a été implantée dans 130 agences de propreté Onet.

 

Réduire son empreinte écologique avec Biogistic, c’est :

 

  • Des produits ultra-concentrés pour une réduction des transports et des émissions de CO2,
  • Une biodégradabilité deux fois plus rapide que le standard Ecolabel,
  • Des contenants réutilisés pour moins de déchets plastiques.

 

Poursuivre l’engagement en innovant : évolution de la centrale de dilution Biogistic

Afin de répondre plus efficacement aux besoins et problématiques des exploitants, la nouvelle version du Dilumob, permet d’avoir jusqu’à 4 produits biotechnologiques supplémentaires. Cette évolution permet d’élargir la lutte contre le plastique à usage unique.

 

#Les chiffres clés Biogistic

  • 20 tonnes de plastique économisées en 2018,
  • + de 2 millions de bouteilles plastiques non jetées sur les 5 prochaines années,
  • 130 agences dans la démarche et 650 collaborateurs encadrants formés,
  • 215 formateurs internes agréés par l’INHNI *
  • +7500 collaborateurs formés sur Biogistic en 2019
  • 173 stations de dilution mobiles DILUMOB® installées nationalement à fin 2019,
  • 30 % de réduction des déchets plastiques sur les prestations de propreté classique,
  • 73 % à fin 2019 de produits écoresponsables sur le cœur de l’activité : la propreté tertiaire.

 

* L'organisme de formation et de Conseil du secteur Hygiène, Propreté, Environnement.

 

Au-delà de la problématique plastique, le Groupe a repensé son écosystème, redonnant ainsi du sens et de la valeur aux actions de toutes les parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs).

 

La loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, un fil directeur pour Onet

 

Cette loi fixe des actions à court terme avec la suppression notamment des articles de vaisselle plastiques à usage unique en 2020-2021  sur lequel Onet est déjà investi, mais prévoit également la fin des plastiques à usage unique pour 2040.

Le groupe Onet, avec sa solution Biogistic est donc en avance de phase avec une solution de réutilisation des contenants plastiques au lieu de les jeter dès la première utilisation, déployée à échelle nationale, sur son cœur de métier. Cela a permis de réduire de 20 tonnes les consommations plastiques en 1 an dès la première année d’exploitation.

Comment Onet, à travers l'économie circulaire, s'engage dans la transition écologique et sociale

 

 

 

Pour aller encore plus loin... Apporter son soutien aux études scientifiques

 

Le groupe Onet a signé un partenariat de 3 ans pour soutenir le projet de Fabrice Amedeo, un navigateur qui s’engage pour la biodiversité à travers la préservation des océans et de la planète. Au-delà de la performance et du programme de course du navigateur (transat Jacques Vabre, Vendée Globe, Route du Rhum, The Arch…), celui-ci porte un projet scientifique, océanographique et pédagogique pour la préservation de la planète.

 

Onet finance un capteur embarqué sur le bateau du navigateur, composé de différents modules, qui permettent de recueillir des données sur la salinité de l’eau, son taux de Co2 ou encore sa teneur en phytoplancton. L’objectif est de mesurer l'impact de la pollution et des changements climatiques sur les océans, particulièrement dans des endroits isolés dans lesquels les bateaux scientifiques réalisent des relevés au mieux tous les 10 ans !