Accueil » Notre groupe » Actualités » Onet Technologies acquiert le statut de fabricant d’ESPN

Onet Technologies acquiert le statut de fabricant d’ESPN

jeudi 22 novembre 2018
- Onet Technologies
Onet Technologies acquiert le statut de fabricant d’ESPN

Onet Technologies vient de livrer à EDF le premier échangeur d’ultime secours (EASU) conçu et réalisé entièrement par ses équipes. Une performance à saluer, cet équipement sous pression nucléaire (ESPN) ayant reçu tous les agréments requis et étant sorti d’usine avec six mois d’avance.

L’enjeu était de taille : fabriquer intégralement (pour EDF) un échangeur d’ultime secours (EASU), équipement sous pression nucléaire (ESPN) pour lequel l’entreprise n’était intervenue jusque-là qu’en qualité de partenaire. Et le livrer dans un délai record, en conservant un niveau de qualité maximum…

 

Le défi a été relevé. Onet Technologies vient de livrer le précieux échangeur en temps voulu, avec tous les certificats requis. Une performance dont Arnaud Bousquet, chef de projet au sein de la Direction des Services Complexes (DSC), se félicite.

 

« Le plus difficile, relate-t-il, a été de s’organiser pour pouvoir, en même temps, valider l’aspect documentation-réglementation et avancer sur la fabrication de façon satisfaisante. Nous avons dû ainsi commencer à fabriquer tout en finalisant la réglementation avec, en plus, des contraintes de délais très restrictives, EDF nous ayant demandé d’avancer la livraison de six mois… »

  • 10 mois d’études
  • 8 mois d’approvisionnement
  • 12 mois de fabrication

Nouveau challenge et nouvelles ouvertures en vue

L’organisation du projet a constitué à elle seule un vrai challenge.

 

« Ce projet est l’un des premiers a avoir été conduit dans le cadre de la nouvelle organisation des projets d’Onet Technologies, avec identification d’un architecte technique en binôme avec le chef de projet, poursuit Arnaud Bousquet. L’implication de tous a généré beaucoup de motivation au sein de nos équipes qui, non seulement se sont montrées soudées en interne, mais ont aussi noué des liens solides avec EDF, ACM et l’APAVE, l’organisme habilité par l’Autorité de Sûreté nucléaire choisi par Onet Technologies pour suivre la fabrication des échangeurs EASU. »

 

Philippe_Clergue_signature_72dpi

Pour Philippe Clergue, Président d’Onet Technologies, « cette nouvelle façon de travailler porte ses fruits, en termes aussi bien de respect des délais que de maîtrise des coûts, de satisfaction-client ou encore de bon fonctionnement avec l’Autorité de sûreté. Nous sommes vraiment dans une démarche gagnant-gagnant », conclut le Président. 

 

Une véritable performance technique 

Techniquement, l’entreprise s’est appuyée, pour réaliser cet échangeur, sur sa propre expertise dans la fabrication des générateurs de vapeur et sur celle du sous-traitant ACM, ce qui s’est révélé fructueux.

 

Avec la livraison de ce premier échangeur EASU, Onet Technologies est donc passée dans la catégorie des fabricants d’ESPN de niveau 2.

 

EASU

« Après un travail documentaire final important de nos équipes, l’APAVE nous a délivré une attestation de conformité (module G), précise Arnaud Bousquet. Notre expertise acquise sur la réglementation ESPN est validée. Nous faisons à présent partie des fabricants d’ESPN et sommes reconnus comme tels. »

 

Une nouvelle qualification qui devrait ouvrir des portes et de nouveaux marchés à l’entreprise, notamment en Grande Bretagne avec les EPR Hinckley Point et sur les gros projets de recherche de type ITER.

 

« Cette expertise est une valeur ajoutée indéniable pour notre entreprise, souligne Philippe Clergue. Auparavant, seuls les grands groupes étaient capables de réaliser des équipements sous pression nucléaire et de générer des certificats auprès de l’Autorité de Sûreté française. Le fait que nous soyons nous aussi désormais habilités à le faire nous ouvre de nouveaux horizons en France et à l’international. »

 

 

Éviter les accidents de type Fukushima 

L’échangeur d’ultime secours a pour fonction de refroidir le fluide primaire des centrales nucléaires en cas d’accident grave tel que Fukushima. Celui qu’a fabriqué Onet Technologies doit être intégré par EDF à la nouvelle boucle de refroidissement ultime de la centrale de Tricastin 1 début janvier, à l’occasion de la 4e visite décennale (VD4), puis sur la totalité des réacteurs français 900 MWe. La particularité et la complexité de ce type d’équipement viennent de ce que le fluide de refroidissement - l’eau de mer ou de rivière – transite directement dans l’échangeur sans boucle intermédiaire, ce qui suppose un niveau de garantie maximal d’étanchéité entre les circuits chaud et froid.

 

L’EASU est composé d’une calandre (gros cylindre de 1m de diamètre supporté par deux “berceaux”), où circule le fluide chaud, d’une boîte à eau et d’un faisceau tubulaire qui assure l’échange thermique.  

 

L’EASU en chiffres

  • 7m de long, 2m50 de haut
  • 9,2 tonnes à vide, 13,3 tonnes en eau
  • Matériau : inox 316 L, hors faisceau tubulaire
  • 460 tubes en U en alliage 690
  • 12 chicanes