Accueil » Notre groupe » Actualités » Nous adaptons la ventilation de vos installations à vos besoins de demain !

Nous adaptons la ventilation de vos installations à vos besoins de demain !

mercredi 04 juillet 2018
- Onet Technologies
Nous adaptons la ventilation de vos installations à vos besoins de demain !

Sur des bâtiments de type « nucléaire », les réseaux et la ventilation sont maintenus durant toute la vie de l’installation. Leur pérennité doit être assurée jusqu’à l’assainissement complet des lieux, un maintien indispensable mais très coûteux.

 

 

Durant la phase de démantèlement longue et lourde financièrement, les installations sont maintenues sous surveillance et les réseaux, notamment de ventilation, fonctionnent comme lorsque l’installation est en exploitation. Les coûts de fonctionnement de ces installations sont élevés, et alourdissent le budget alloué aux opérations d’assainissement démantèlement.

 

Nous accompagnons nos clients sur cette problématique en réalisant pour eux un diagnostic, puis en définissant la stratégie d’évolution et l’exécution des travaux de modification de ces systèmes. L’objectif est de réduire les coûts directs (fonctionnement, contrôles) comme indirects (maintenance), tout en maintenant des fonctions de sûreté adaptées aux risques.

 

Le CEA, confronté à cette problématique, démarre un programme stratégique de modification et simplification de réseaux de ventilation, notamment sur le bâtiment 100 et l’installation MAR200 de l’usine UP1.

 

Un chantier pilote, lancé sur Marcoule, nous a été confié, en GMEC avec la société ENGIE-AXIMA. Dans le cadre de cette prestation, nous réalisons :

-   Le pilotage global du projet,

-   un état zéro aéraulique des réseaux,

-   les études et instructions de sûreté,

-   le démantèlement des réseaux obsolètes,

-  et l’assistance à radioprotection et la mise en place de sas (en assistance à la société ENGIE-AXIMA).

 

L’enjeu est de réussir techniquement le basculement de la ventilation d’une partie du réseau HD (Haute Dépression) vers un réseau MD (Moyenne Dépression) plus adapté à des installations où les procédés sont démantelés ou en cours de démantèlement. La conception du nouveau réseau augmentera la capacité de réglage des débits et dépressions, indispensable pour les évolutions futures.

 

Démarré en janvier 2018, le chantier devrait s’achever en septembre 2019 après 12 mois de travaux de dévoiement et démantèlement des réseaux. Il génèrera 3,8 tonnes de déchets dont 1 tonne de déchets primaires et 2,8 tonnes de déchets induits.

 

La réussite de ce projet permettra au CEA :

-  à court terme, de capitaliser sur un retour d’expérience et démontrer aux parties prenantes la maitrise de ce type d‘opérations.

-  à moyen terme, d’engager sereinement le programme de simplification des réseaux de ventilation de l’usine UP1, défini à partir des trois orientations suivantes :

  • Assurer un maintien en conditions opérationnelles des fonctions de ventilation, en priorisant celles qui ont une pérennité supérieure à 10 ans ;
  • Faire évoluer la ventilation pour accompagner les chantiers prioritaires d’assainissement et démantèlement ;
  • Alléger les contraintes sur la conduite de la ventilation et réaliser des opérations significatives de simplification des réseaux dans un souci d’optimisation budgétaire (réduction du taux de renouvellement et de la capacité filtrante). Cette orientation passera par une demande d’évolution des Règles Générales d’Exploitation (RGE) pour mettre en place un système d’autorisation interne des modifications de ventilation.