Accueil » Notre groupe » Actualités » La robotique au service du démantèlement

La robotique au service du démantèlement

mercredi 28 mars 2018
- Onet Technologies
La robotique au service du démantèlement

Onet Technologies vient de mettre au point un robot téléopéré extrêmement sophistiqué, grâce auquel les opérateurs pourront intervenir en toute sécurité dans des zones contaminées. Une prouesse technologique qui conforte son leadership dans le démantèlement nucléaire.

 

Le projet de conception d’un robot d’intervention téléopéré a été lancé en 2011 en vue du démantèlement d’un des trois bâtiments nucléaires de l’atelier pilote de Marcoule (le bâtiment 214). Et il a nécessité, de par sa complexité et une exigence absolue en termes de sûreté et de sécurité, plus de 19 000 heures d’études. Aujourd’hui en phase de montage, le dispositif d’intervention sera transféré sur site à la fin de l’année pour une mise en service en juin 2019. Il permettra aux équipes de démantèlement d’en démontrer l’efficacité sur une cellule du bâtiment, en intervenant dans une cellule représentative des situations qui seront rencontrées dans les cellules de haute activité.

 

Un porteur puissant et précis

Pour qu’il soit à même d’assurer à la fois des opérations de manutention lourde et des opérations dextres (précises) telles que la découpe d’objets, le porteur MR 419 (du nom de la cellule de Marcoule à laquelle il est associé) a été doté de deux bras mécaniques spécifiques : un bras Brokk, d’une capacité de charge de 150 kg, habituellement utilisé pour les chantiers de démolition (manutention lourde), et un bras Maestro, développé et mis à disposition par le CEA pour les opérations de précision.

Cet engin novateur permettra la conduite efficace et sécurisée de chantiers entiers de démantèlement en milieux hostiles, inaccessibles physiquement à l’homme du fait du niveau de radioactivité.

 

Un projet conduit de A à Z

« Nous sommes partis, pour réaliser ce projet, d’une feuille totalement blanche, explique Olivier Guigou, chef de projet-cellule démantèlement 419 de l’atelier pilote Marcoule (APM). Nous l’avons conçu de A à Z, en fonction des problématiques et spécificités des interventions en cellule HA (haute activité), notamment de celles du positionnement des éléments à démanteler, de leur masse, de leur situation plus ou moins proche de l’ouverture de la cellule, de leur accessibilité… L’engin a été configuré de manière à pouvoir s’adapter à la majorité des situations. L’assemblage que nous avons développé est complètement innovant. »

 

Onet Technologies acteur des avancées du démantèlement

Avec la finalisation de ce nouveau porteur d’intervention téléopéré, projet long et complexe s’il en est, Onet Technologies s’impose en véritable acteur des avancées du démantèlement nucléaire.

L’appareil est actuellement en cours de montage. L’intégration des deux bras sera effective fin avril. Suivront une séquence d’essais de trois mois puis une campagne de formation des opérateurs d’Onet Technologies, notamment pour le pilotage du porteur dans son ensemble et du bras Maestro.

Le porteur MR 419 sera dans un premier temps utilisé par Onet Technologies dans le cadre de la cellule 419 pour réaliser des séquences de démonstration d’intervention téléopérées (accessibilité, découpes, manutention, gestion des déchets, maintenance…).

Le Groupe espère ensuite se voir confier le pilotage de ce porteur pour le démantèlement des quatre autres cellules haute activité du bâtiment 214 de l’APM.

 

Le porteur MR 419 en chiffres

  • 2 ans de réalisation du système téléopéré et des aménagements associés
  • 19 600 heures d’études (depuis l’étude de faisabilité, hors réalisation et essais)
  • 420 pièces mécaniques assemblées et 230 éléments du commerce
  • 2 ans de fabrication (2016-2018) pour le porteur
  • 4 mois de démonstration in situ (2019)
  • 1 an ½ d’opérations de démantèlement au contact

Pour en savoir plus : Lire la fiche référence

 

Découvrez en vidéo la phase de conception du robot téléopéré !