Accueil » Notre groupe » Actualités » Hygiène et propreté en entreprise : un fondamental du bien-être au travail

Hygiène et propreté en entreprise : un fondamental du bien-être au travail

mercredi 21 novembre 2018
- Service Communication
Hygiène et propreté en entreprise : un fondamental du bien-être au travail

La propreté est un enjeu fondamental pour les français, dans leur vie quotidienne comme dans leur vie de bureau. Pour autant ce sujet est peu visible dans le débat public. C’est pourquoi, Onet a décidé de mandater IPSOS pour mener une étude* permettant de mesurer l’importance de la propreté pour les salariés français et son impact sur leur bien-être et leur motivation au travail.

Cette étude constitue le 2ème volet (après celui consacré aux « Français et la Propreté »), de l’investigation de fond menée par Onet sur la propreté et ses enjeux.

 

1

Une propreté source de bien-être et levier de performance

Les chiffres parlent d’eux même, 94 % des salariés français considèrent que l’hygiène et la propreté permettent de maintenir une bonne ambiance au bureau et 93 % se sentent plus motivés 

Plus encore, la propreté est un véritable levier d’efficacité pour l’entreprise. Les salariés le reconnaissent eux-mêmes : 85% d’entre eux déclarent que la propreté a un impact positif sur leur performance au travail. A l’inverse, elle peut jouer sur leur niveau de stress pour 8 salariés sur 10. quand les espaces communs sont propres et bien rangés.

« La propreté s’impose comme un facteur clé de bien-être individuel et collectif : elle joue un rôle crucial dans la motivation des salariés et leur efficacité au travail », commente Stéphane Point, Directeur Général Onet.

 

 

Une propreté source de bien-être et levier de performance

Les chiffres parlent d’eux même, 94 % des salariés français considèrent que l’hygiène et la propreté permettent de maintenir une bonne ambiance au bureau et 93 % se sentent plus motivés quand les espaces communs sont propres et bien rangés.

Plus encore, la propreté est un véritable levier d’efficacité pour l’entreprise. Les salariés le reconnaissent eux-mêmes : 85% d’entre eux déclarent que la propreté a un impact positif sur leur performance au travail. A l’inverse, elle peut jouer sur leur niveau de stress pour 8 salariés sur 10. 

« La propreté s’impose comme un facteur clé de bien-être individuel et collectif : elle joue un rôle crucial dans la motivation des salariés et leur efficacité au travail », commente Stéphane Point, Directeur Général Onet.

 

Le sujet de la non propreté est source de tensions

2

 

Mais si la propreté est un véritable facteur de bien-être et de performance ; son absence est source de conflit pour un salarié sur deux selon l’étude. Cet état de fait est d’ailleurs exacerbé dans le flex office où la proportion de salariés ayant connu des conflits monte à 62%.

 

3

 

 

 

 

 

« Avec l’apparition des nouveaux modes de travail (open et flex office, co-working...) et les sujets de marque employeur ou encore d’hospitality management, nos clients sont de plus en plus attentifs  au bien-être de leur collaborateurs. Pour les accompagner, nous travaillons en co-conception et en amont des prestations (diagnostic occupant, circulation des flux, taux d’occupation des espaces, mobilier/revêtements) pour un nettoyage optimisé et une meilleure expérience utilisateur. », souligne Stéphane Point, Directeur Général Onet

 

4

Parmi la vingtaine de lieux étudiés, les plus critiques du point de vu des salariés sont les sanitaires, le coin cuisine, la cantine, le poste de travail et le matériel informatique. Les problèmes rencontrés aux toilettes ont pour conséquence un évitement : ainsi un français sur deux a déjà renoncé à y aller par manque d’hygiène …

 

 

 

Une responsabilité de l’employeur, mais aussi des salariés

Si la propreté est bien de la responsabilité de l’employeur pour 86% des salariés, son maintien reste néanmoins l’affaire de tous et notamment des salariés eux-mêmes selon 95% des personnes 

5

interrogées. Ainsi, la propreté fait appel au civisme de chacun : 81 % des salariés sont même d’accords avec le fait de sanctionner les incivilités en matière d’hygiène et de propreté sur les lieux de travail.

 

Une bienveillance vis à vis des agents d’entretien

Acteur central du maintien de la propreté, l’agent est quant à lui vu avec bienveillance. 8 salariés sur 10 relèvent la qualité de leur travail et 9/10 font tout pour leur faciliter la tâche.

 

Néanmoins, leurs missions ne sont pas toujours connues par les collaborateurs des entreprises dans lesquelles ils interviennent. Les salariés indiquent les croiser au bureau et échanger avec eux des banalités mais 58 % d’entre eux se disent mal informés des missions des agents, ce qui peut faire naître d’éventuelles tensions : doit-il faire la vaisselle ? Qu’est-ce qui a été conclu ? « Il 

6

y a là un véritable vide informatif à remplir » estime Damien Barnier d’IPSOS. « Cette étude est très intéressante en ce qu’elle montre l’importance de la propreté mais aussi la volonté des salariés d’en savoir plus sur les agents d’entretien et leur missions. ». 

 

 

7

 

* « Les salariés et la propreté » constitue le deuxième volet d’une étude IPSOS pour Onet sur la propreté et les Français. 1000 salariés de 18 à 65 ans passant minimum 60 % du temps dans leur bureau ont été interrogés.

 

Retrouvez les résultats complets de l’étude sur le site  lapropretecestfondamental.com

 

 

Onet, des solutions pour le bien-être de vos occupants

 

Nos expertises notamment dans les métiers de la propreté, la sécurité et l’ accueil participent directement à la performance globale de vos environnements de travail et donc au mieux vivre en entreprise.

Quelques exemples concrets  de solutions :

Biogistic : Une solution globale de propreté durable alliant performance technique et environnementale

L’étude IPSOS/ONET a révélé des attentes fortes en matière de produits écologiques.

Onet a développé la solution  Biogistic qui allie produits éco labellisés et issus de biotechnologies à une logistique intégrée permettant l’économie circulaire.

 

La solution Sanitaires Connectées : des prestations de propreté adaptées au juste besoin grâce à l’analyse issue d’objets connectés.

L’étude IPSOS/ONET révèle que les sanitaires sont les lieux les plus critiques. Onet les équipent d’objets connectés permettant de monitorer leurs états, la satisfaction usager et le niveau de consommables pour déclencher des interventions. Les objets connectés permettent aussi de monitorer d’autres lieux comme les bureaux ou salle de réunion.

 

Le travail en journée et la communication sur site

Pour une meilleure intégration et appréhension des prestations de propreté, Onet privilégie le travail au contact des usagers comme dans les trains par exemple ou encore dans les bureaux. Enfin,  une communication sur site est déployée : affichage des missions des agents, de la personne responsable, campagne de sensibilisation au tri et à l’apport volontaire, bons de passage….