Accueil » Notre groupe » Actualités » Exosquelette : L’innovation au service de la sécurité

Exosquelette : L’innovation au service de la sécurité

vendredi 06 juillet 2018
- Onet Technologies
Exosquelette : L’innovation au service de la sécurité

Afin d’améliorer encore la sécurité de ses agents lors d’opérations de manutention de charges, l’Agence Exploitation d’Onet Technologies s’est dotée d’un nouveau concept d’exosquelette. Un système de bras mécaniques a été conçu spécifiquement pour l’entreprise, la seule aujourd’hui à mettre en œuvre cette technologie dans le secteur.

L’initiative est née du constat selon lequel 40 % des accidents du travail relevés chez Onet Technologies étaient liés à des manutentions manuelles. Parmi celles-ci, la manipulation en hauteur de matelas de plomb.

La solution à ce problème résidant dans l’allègement du poids porté par les agents, nous avons chargé un prestataire spécialisé dans les exosquelettes de concevoir un appareil sur-mesure, capable de prendre en charge une partie de l’effort des agents lorsqu’ils soulèvent et manipulent ces charges lourdes.

Opérationnel depuis début 2018, après deux ans de conception, d’études et d’expérimentation, notre exosquelette a été déployé dans huit centrales EDF. Limitée pour l’instant à la pose/dépose des matelas de plomb et à la manipulation de sacs de linge, son utilisation doit s’étendre, à court terme, à d’autres activités. Des études de faisabilité sont en cours actuellement.

 

De 23 kilos de poids réel à seulement 7 kilos de poids ressenti

 

Fixé à la taille et aux épaules de l’agent (à la manière d’un sac à dos), l’exosquelette se compose de deux bras mécaniques guidés par l’agent lui-même au moyen de bracelets de cuir.

« Le système de guidage permet de répartir la charge comme on le souhaite, en la faisant supporter par les parties du corps les plus résistantes au poids comme les hanches et les jambes, explique Stéphane Guerriau, responsable Qualité, Sécurité, Environnement et Radioprotection chez Onet Technologies. Le poids du matelas passe ainsi de 23 kilos de poids réel à seulement 7 kilos de poids ressenti par l’agent. L’intérêt de notre exosquelette tient aussi à la hauteur à laquelle il peut être utilisé, à savoir au-dessus du niveau des épaules, ce qui, sans aide, est très fatigant. »

Décontaminable, cet exosquelette comporte certaines pièces interchangeables (ceinture, sangles…), ce qui permet de l’utiliser alternativement en zone contrôlée et hors zone.

 

Adhésion globale des équipes

 

Conçu en collaboration avec nos équipes qui ont participé aux essais et dont les retours ont permis des ajustements opportuns, l’appareil a été présenté à l’ensemble des agents de l’entreprise lors d’un “tour de France des sites nucléaires“. Des référents ont été formés dans les huit centrales EDF. Il fait aujourd’hui l’unanimité au sein des équipes.

« Au début, certains se sont montrés sceptiques, mais aujourd’hui, ceux qui l’utilisent y trouvent un intérêt considérable, souligne Stéphane Guerriau. A tel point qu’Onet Technologies a engagé une réflexion pour en élargir l’utilisation, dans le cadre notamment de prestations globales d’assistance chantier (PGAC). Dans la même logique, nous réfléchissons aussi à l’élaboration d’un système de roues autopropulsées pour déplacer des bennes ou des charriots. »

 

Un “plus“ réel en matière de prévention des risques

 

« L’acquisition de cet exosquelette, que nous sommes aujourd’hui les seuls à utiliser dans le nucléaire pour ce type de mission, s’inscrit parfaitement dans les objectifs de sécurité de l’entreprise, se félicite Stéphane Guerriau. Ainsi équipés, les agents interviennent dans des conditions de sécurité, de confort et donc d'efficacité supérieures à ce qu’elles étaient auparavant. Les résultats, d’ailleurs, ne se sont pas fait attendre : les accidents du travail liés à la manutention manuelle ont diminué, tout comme les problèmes de lombaires. »

Cette initiative s’inscrit en outre parfaitement dans la démarche globale Qualité-Sécurité-Environnement de l’entreprise, vouée à répondre au mieux aux attentes et contraintes de ses clients tout en préservant le personnel.

« Prévenir les risques professionnels constitue, pour Onet Technologies, un enjeu à la fois social et économique au regard des conséquences qui en découlent pour les salariés, l’entreprise et ses clients, conclut Stéphane Guerriau. J’espère que cette bonne pratique se généralisera au sein des directions opérationnelles d’Onet Technologies. »

 

L’exosquelette d’Onet Technologies, c’est…

  • Huit appareils appartenant à l’entreprise
  • 100 000 € d’investissement
  • 1 m x 60 cm de dimension
  • 7 kg