Accueil » Notre groupe » Actualités » Étude INSEE : La sécurité privée, un secteur peu rentable ?

Étude INSEE : La sécurité privée, un secteur peu rentable ?

lundi 25 février 2019
- Onet Sécurité
Étude INSEE : La sécurité privée, un secteur peu rentable ?

Dans une étude publiée fin 2018, l’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) dévoile les derniers chiffres du secteur de la sécurité privée*. Un contraste important apparaît entre la dynamique du marché et sa rentabilité.

Explications à travers quelques données clés.

 

Une disparité forte entre croissance & rentabilité

 

Un développement certain…

Le secteur de la sécurité privée connaît une croissance importante. Depuis 2010, l’INSEE constate que le chiffre d’affaires des entreprises de la sécurité privée a augmenté d’en moyenne 3,8%. En 2016, le chiffre d’affaires du secteur atteint 7,0 milliards d’euros.

 

…Mais des marges réduites

Cependant, le rapport de l’INSEE fait également état de la diminution du taux de marges réalisé par les professionnels de la sécurité. En effet, en moyenne les entreprises des « activités de soutien » (secteurs de l’intérim ou de la propreté par exemple) réalisent une marge de 6,9% contre 3,7% pour celles de la sécurité privée.

 

Les raisons de ce phénomène

 

Une concurrence forte

Selon cette étude, la diminution du taux de rentabilité serait due au « poids des donneurs d’ordre qui font jouer la concurrence face à un secteur modérément concentré ».

 

Les délais de paiement s’allongent

Les structures du secteur des activités de soutien sont généralement payées en 43 jours. Il est à noter que pour une part importante des acteurs de la sécurité privée, le délai s’étend à 75 jours, voire plus.

 

Les chiffres clés du secteur

Insee Chiffre Clé 2016

 

Consultez l’intégralité de l’étude ici.

 

Source : Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)

 

*La sécurité privée (sous-classe« 8010Z » dans la nomenclature Nafrév. 2) comprend les services de garde et de patrouille ainsi que les services de transports de fonds, de reçus ou d’autres objets de valeur utilisant du personnel équipé pour protéger les biens pendant le transport.