Accueil » Notre groupe » Actualités » Contract management : Un nouveau métier bientôt indispensable

Contract management : Un nouveau métier bientôt indispensable

vendredi 12 octobre 2018
- Onet Technologies
Contract management : Un nouveau métier bientôt indispensable

Fonction relativement récente en France, le Contract management a pour finalité de sécuriser les contrats tout au long des projets. Une nécessité dans les secteurs industriels complexes où les risques contractuels sont élevés.

Mélange de savoir-faire technique, contractuel, financier et de maîtrise de la gestion des risques, le contract management s’est imposé ces dernières années au sein des entreprises, conscientes de la nécessité de sécuriser leurs contrats.

Sa valeur ajoutée ? La vision à la fois globale et transverse que le contract manager a des projets, son retour d’expérience en matière de problématiques contractuelles, sa capacité à anticiper, à gérer les risques et à résoudre les litiges quels que soient les contrats, les projets et les secteurs d’activité.

Rolland Terrin

« Le contract management est une expertise à part entière, résume Rolland TERRIN, contract manager chez Onet Technologies. Le contract manager est présent dès l’avant-projet, en amont de la signature du contrat, jusqu’à la fin de son exécution. Il intervient en appui des équipes projets aussi bien dans l’analyse des appels d’offres que dans l’exécution et le suivi des contrats lorsque, par exemple, certaines prestations sont modifiées ou évoluent en cours de route. Notre rôle est d’agir en support des équipes, de définir la stratégie à adopter et, si besoin, de réaliser un dossier de réclamation intégrant les conséquences financières et/ou techniques qui en découlent. »

 

Une garantie et une sécurité contractuelles supplémentaires

De l’assistance à la rédaction de courriers (contractuels, stratégiques, de réclamations…) au chiffrage des plus ou moins-values en cas de modifications des contrats, en passant par la participation aux négociations, l’aide à la définition des risques ou encore la gestion des crises, le rôle du contract manager est aussi divers qu’important.

 

Bien que relativement récent puisqu’il n’a qu’une dizaine d’années en France – le profil du poste n’est d’ailleurs pas totalement défini – ce métier est désormais intégré à de nombreuses organisations. Les deux contract managers d’Onet Technologies, rattachés à la direction des opérations du département “Méthodes, Performances, Projets“ (MPP), ont ainsi trouvé rapidement leur place au sein de l’entreprise.

 

« Les services nous sollicitent désormais spontanément, constate Rolland Terrin. Outre le regard extérieur et distancié que nous sommes à même de leur apporter, notre intervention leur apporte une garantie et une sécurité contractuelles supplémentaires. La plupart de nos clients disposent d’un service contract management et souhaitent que les entreprises avec lesquelles ils comptent signer en aient un elles aussi. Les entreprises parlent plus d’égal à égal avec leurs clients lorsqu’elles disposent d’un tel service. A l’international, la présence de contract managers est aujourd’hui indispensable. »

 

Rolland Terrin, contract manager de l’année !

Pour la deuxième fois consécutive, Rolland Terrin s’est vu remettre il y a quelques semaines le trophée national du contract manager de l’année.

Trophées du Contract Management

Très impliqué dans l’exercice de son métier, le contract manager d’Onet Technologies assure également la fonction bénévole de rédacteur en chef du journal du contract management, un semestriel porté par l’Association Française du Contract Management (AFCM) en partenariat avec l’Association du Diplôme universitaire en Contract Management d’Assas Paris (Aducma), diffusé sur Linkedin et sur les sites des associations.

« Nos objectifs, à travers ces associations et les groupes de travail qu’elles ont mis en place, sont de rassembler les contract managers, de participer activement au développement, à la professionnalisation, à la promotion et à l’amélioration du positionnement du contract management dans l’entreprise, indique Rolland Terrin. Plus personne aujourd’hui ne doute de l’utilité de ce métier, mais il faut en dessiner les contours et en délimiter le périmètre d’action. Le dessein principal du contract manager est d’apporter une plus-value : gain financier grâce aux claims ou à la conduite affûtée des négociations, prise de recul lorsque les parties prenantes sont concentrées sur un seul objectif, adaptation du contrat à la stratégie, amélioration des relations entre parties, vision pluridisciplinaire du métier indispensable pour éviter les dérives…. »

Rolland Terrin est ingénieur (Centrale Marseille) et titulaire d’un master en management de l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) d’Aix-en-Provence.

Il est intervenu en Nouvelle Calédonie et en Australie pour des entreprises du groupe Engie, sur des contrats qui ont fini devant les tribunaux en arbitrage international.

Il a intégré ensuite un cabinet conseil spécialisé dans la contract management à Paris, qui travaillait sur de gros projets, notamment pour le compte d’EDF et d’Areva.

Il a été recruté par Onet Technologies il y a un peu moins de six ans.

 

Les principales missions du contract manager

  • Support courriers réclamations et courriers contractuels
  • Support courriers contractuels
  • Aide à l’évaluation des risques et à la stratégie contractuelle
  • Participation aux négociations contractuelles
  • Aide en cas de litige
  • Formation

Pourquoi faire appel aux contract managers

  • Pour leur vision extérieure des projets
  • Pour leur retour d’expérience significatif en matière de problématiques contractuelles
  • Pour leur expertise en accord avec le contrat
  • Pour leur profil d’ingénieur, non pas simplement de juristes
  • Pour leur valeur ajoutée en termes financiers (d’économies)

 

A savoir : Le contract manager ne se substitue en aucun cas au chef de projet, qui conserve tous les pouvoirs de décision relatifs à sa délégation de pouvoir.