Accueil » Nos métiers » Sécurité » Reprise ou continuité d’activité en situation exceptionnelle » Foire aux Questions

Foire aux Questions

Quel type de dispositif de prise de température est-on autorisé à mettre en place dans les entreprises ?

Les entreprises, dans le cadre d’un ensemble de mesures de précaution, peuvent organiser un contrôle de la température des personnes entrant sur leur site.  Ce contrôle doit toutefois être destiné à la seule vérification de la température à l’entrée d’un site au moyen d’un thermomètre (par exemple de type infrarouge sans contact), sans qu’aucune trace ne soit conservée, ni qu’aucune autre opération ne soit effectuée (relevés de ces températures, remontées d’informations, etc.).

Doivent être exclus :

• les relevés obligatoires de températures de chaque employé ou visiteur dès lors qu’ils seraient enregistrés dans un traitement automatisé ou dans un registre papier ;

• les opérations de captation automatisées de température au moyen d’outils tels que des caméras thermiques.

 

Les agents de sécurité et les hôtesses et hôtes d’accueil Onet sont-ils en droit de prendre la température corporelle des personnes entrant sur site ?

Oui. Après un certain nombre d’aller retours entre les différents ministères concernés (Intérieur, Travail et Solidarités & Santé) et face aux demandes pressantes des donneurs d’ordre, les prestataires  de services (agent de sécurité privée ou hôtesse/hôte d’accueil)  ont finalement été chargés de la mise en œuvre des contrôles de la température, sous la responsabilité des clients qui le demandent.

 

Des recommandations ont donc été élaborées afin que ces contrôles de température se déroulent dans des conditions sanitaires, juridiques et opérationnelles claires.

Dans ce cadre, il convient de respecter plusieurs dispositions du code du travail (prise en compte dans le règlement intérieur, information préalable sur le dispositif et la norme de température, absence de conservation des données, préservation de la dignité).

 

La responsabilité du contrôle de température et de sa conséquence reste au donneur d’ordre et le prestataire de services ne fait qu’appliquer les consignes élaborées, explicitées, logotées et diffusées par ce dernier.

 

Le prestataire de services (agent de sécurité privée ou hôtesse/hôte d’accueil) peut-il prendre en charge une personne qui présenterait une température supérieure à la normale ?

Le prestataire de services ne fait qu’appliquer les consignes élaborées, explicitées, logotées et diffusées par le donneur d’ordre.

A ce titre il pourra prendre en charge une personne symptomatique si ces consignes spécifiques l’y autorisent.

Il pourra par exemple isoler la personne, appeler le service médical du site, le service incendie et secours à personne, le responsable du donneur d’ordre, etc

 

Outre les offres de déconfinement proposées par Onet Sécurité, avez-vous d’autres solutions pour accompagner vos clients dans leur reprise d’activité ?

Oui. Les différents métiers du Groupe ont élaboré différentes solutions en lien avec leur cœur de métier, afin de limiter la propagation du virus, de protéger les biens et les personnes et rouvrir ainsi les entreprises dans les meilleures conditions.

Onet Propreté et Services propose par exemple des offres de nettoyage et de désinfection. De la simple désinfection des points de contacts à la désinfection des surfaces par voie aérienne  à l’Ozone gazeux, ces offres permettent de traiter des sites de tous secteurs d’activités et de toute taille d’entreprise.  Plus d’infos ici

 

 

 

 

MAIN SÉCURITÉ : Autorisation d’exercer N° AUT-013-2118-09-04-20190357540 délivrée le 04/09/2019 par la CLAC Sud du CNAPS Article L612-14 du Code de la Sécurité Intérieure : L’autorisation d’exercice ne confère aucune prérogative de puissance publique à l’entreprise ou aux personnes qui en bénéficient.